Passer au contenu principal

Stéréotypes de genre et stress chez les travailleurs

Stéréotypes de genre et stress chez les travailleurs

Votre profession est-elle typiquement associée à des caractéristiques masculines ou féminines ? Est-ce que ces stéréotypes associés à une profession peuvent constituer une source de stress pour le travailleur ?

C’est ce qu’une équipe de recherche du Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CR-IUSMM), codirigée par les chercheurs Robert-Paul Juster et Sonia Lupien, tente de démontrer dans une étude intitulée : « Les rôles de genre professionnels en lien avec la charge allostatique, le stress au travail et la santé mentale de travailleurs d’hôpital psychiatrique ». 

Mesurer les rôles de genre professionnels

Pour répondre à leur question de recherche, les chercheurs ont développé un sondage en ligne qui vise à mesurer un nouveau concept, soit les rôles de genre professionnels. Les rôles de genre professionnels font référence au degré auquel une profession est typiquement associée à des caractéristiques masculines ou féminines. Par exemple, la profession infirmière requiert de l’empathie et de l’expressivité, deux traits qui sont souvent associés à la féminité; alors que la profession de gestionnaire requiert du leadership et de la dominance, deux traits qui sont souvent associés à la masculinité. L’étude tentera aussi de comprendre si les stéréotypes de genre liés à ces professions peuvent constituer une source de stress au travail, chez un homme infirmier ou une femme gestionnaire par exemple.

En mesurant les rôles de genre professionnels, les chercheurs pourront évaluer si le degré de correspondance entre le genre d’une personne et le genre associé à sa profession peut être un facteur qui influence le stress et la résilience des hommes et des femmes au travail. Plus précisément, les chercheurs supposent qu’un manque de correspondance entre le genre d’une personne et celui associé à sa profession aurait un impact négatif sur le stress au travail ainsi que la santé mentale des travailleurs.

Qui peut participer

Le recrutement de participants est actuellement au cours auprès d'hommes et de femmes âgés de 18 et plus, plus spécifiquement :

  • Employés du CIUSSS de l'Est-de-l'île-de-Montréal
  • Travailleurs de la population en général
  • Étudiants 

Participer à l'étude consiste à répondre à un sondage en ligne de 80 questions mesurant le niveau de masculinité et/ou de féminité pour 80 emplois différents.

Débuter le sondage

Consulter les détails de l'étude