Passer au contenu principal

Une nouvelle salle à l'IUSMM pour la thérapie Avatar

Une nouvelle salle à l'IUSMM pour la thérapie Avatar

La Direction des programmes en santé mentale, dépendances et itinérances (DPSMDI) est fière d’annoncer la récente ouverture d’une salle de thérapie Avatar à la Clinique des troubles psychotiques de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM). L’aménagement de cette salle, rendu possible grâce au soutien de la Fondation de l’IUSMM, représente un pas de plus vers l’implantation de ce projet de recherche dans le milieu clinique.

La thérapie Avatar est une approche novatrice développée par les chercheurs du Centre de recherche de l’IUSMM pour traiter certains symptômes persistants de la schizophrénie. La nouvelle salle reflète également l’engagement de la DPSMDI à développer des pratiques novatrices, basées sur la recherche et l’innovation, afin d’offrir à nos patients des services de pointe.

La réalité virtuelle, une approche non pharmacologique prometteuse

Depuis le printemps 2019, des patients ayant des troubles psychotiques, notamment des hallucinations auditives, ont amélioré leur qualité de vie grâce à la réalité virtuelle. En effet, la création d'un avatar virtuel permet à une personne atteinte de schizophrénie d'entrer en relation directe avec ses voix persécutrices et de mettre en pratique de nouvelles stratégies d’adaptation.

En plus de cet essai clinique visant à traiter les patients ayant des hallucinations en lien avec les troubles psychotiques, une deuxième étude clinique vise maintenant les personnes ayant un trouble lié à l'utilisation du cannabis avec une exposition d'intensité modérée.

Référencement au projet de recherche

Des personnes répondant aux critères suivants sont recherchées afin de poursuivre l’essai clinique :

  • Des patients qui présentent des symptômes d'hallucinations auditives en lien avec la psychose ou la schizophrénie et qui ne répondent pas aux traitements habituels.
  • Des patients ayant un trouble lié à l'utilisation du cannabis avec une exposition d'intensité modérée.

Si vous êtes un professionnel de la santé et que l'un de vos patients désire participer à l'étude ou alors si vous êtes une personne présentant l'un de ces deux profils, consultez le formulaire en ligne.