Passer au contenu principal

Recherche

Centre d’études sur les troubles obsessionnels-compulsifs et les tics (CETOCT)

Depuis 1996, les membres de l’équipe du Centre d’études sur les troubles obsessionnels-compulsifs et les tics (CETOCT) mènent des projets de recherche afin de développer les connaissances et services offerts aux personnes ayant un trouble du spectre obsessionnel-compulsif. Les recherches du CETOCT sont menées auprès de populations à partir de l'enfance et jusqu'à l'âge adulte.

À travers nos divers projets de recherche, nous offrons des traitements pour le trouble obsessionnel-compulsif, les tics moteurs chroniques, le syndrome Gilles de la Tourette, le trouble de dysmorphie corporelle, le trouble d’accumulation compulsive et le trouble alimentaire. Nos chercheurs travaillent en comité multidisciplinaire sur de multiples niveaux pour comprendre les différents troubles étudiés.

Participer à une étude

Principaux projets

  • Approche basée sur les inférences pour traiter le TOC

    En travaillant sur les inférences et la peur de soi, nous avons développé un traitement pour aider les personnes présentant un TOC à changer leurs croyances et leurs raisonnements. Les avancées ont été réalisées autant en expérimental, en psychométrie qu’en clinique. Ce traitement est actuellement en adaptation pour les enfants.

  • Modèle cognitif et psychophysiologique pour le traitement des troubles tics

    Le modèle CoPs intervient autant au niveau neurophysiologique et psychologique pour les personnes présentant un trouble tic, de l'enfance à l'âge adulte. Il permet aux personnes de travailler sur les styles d’action et la planification pour réduire l’apparition des tics. Ce modèle, développé par des chercheurs du CETOCT, montre des bénéfices à long terme. 

  • Liens avec la communauté

    Un des objectifs du CETOCT est de tisser des liens avec la communauté. Par ces liens, le CETOCT est un acteur dans les activités de sensibilisation auprès de la population. Parmi tous les acteurs, des liens étroits ont été tissés avec la Fédération québécoise du TOC, l’Association québécoise du syndrome de la Tourette et le 1er colloque sur le trouble d’accumulation compulsive. Nous vous invitons à consulter la capsule vidéo Tourette et cie... parlons ensemble.

Équipe

  • Chercheurs

    Kieron O'Connor, Frederick Aardema, Marc Lavoie et Julie Leclerc

  • Collaborateurs

    Robert M. Roth, Ph.D. – Geisel School of Medicine at Dartmouth
    Sébastien Grenier, M.Ps, Ph.D – Université de Montréal
    Pierre Blanchet, M.D.
    Bruno Gauthier, Ph. D. – Université de Montréal
    François Borgeat, M.D.
    Christo Todorov, M.D.
    Caroline Berthiaume, Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies, CIUSSS Nord-de-l'île-de-Montréal


    Équipe de coordination

    Philippe Valois, B. Sc., candidat Ph.D., coordonnateur du centre d'études
    Natalia Koszegi, M.Ps., coordonnatrice clinique projet TOC
    Laurie Bonenfant-Ménard, D. Psy, coordonnatrice clinique projet TIC
    Dominique Duflou, M.Ps, coordonnatrice clinique projet TIC 
    Kelly Ann Cartwrigh, D. Psy, agente de recherche
    Yuliya Bodryzlova, M. Sc.


    Psychologues

    Laurie Bonenfant-Ménard, D.Psy
    Roula Daghfal, L.Ps., D.Psy
    Dominique Duflou, M.Ps.
    Annik Guitard, M.Ps.
    Natalia Koszegi, M.Ps.
    Marie Maurer, Ph.D.
    Sarah Thomas, candidate à l’OPQ 

    Évaluateurs

    Amy Burningham
    Marie-Pier Gingras
    Alice Girouard
    Sarah Houazene
    Anne-Josée Piazza

    Assistant(e)s de recherche

    Jean-Sébastien Audet, statistique
    Louis-Philippe Baraby, gestion des dossiers de participants
    Lysandre Bourguignon, assistante à la coordination
    Martine Germain, technicienne en électrophysiologie

    Étudiant(e)s au doctorat

    Jean-Sébastien Audet
    Louis-Philippe Baraby
    Mathieu M. Blanchet
    Mélyane Bombardier
    Marc-André Champagne
    Mélanie Clermont
    Carole-Ann Collin
    Catherine Dalpé
    Louis Dubé
    Tina Farshadgohar
    Joanie Grondines
    Sarah Houazene
    Simon Morand-Beaulieu
    Gabriel J. Nolin
    Catherine Ouellet-Courtois
    Stella Marie Paradisis
    Maude Payer
    Marie-Ange Perrault
    Juliette St-Denis
    Annie Surprenant
    Audrey Veilleux
    Samantha Wilson


    Thèse de spécialisation

    Lysandre Bourguignon
     

Les troubles tics

Les troubles tics sont des troubles neurodéveloppementaux qui sont caractérisés par la présence de tics. Un tic est un mouvement ou une vocalisation involontaire qui se produit généralement de manière soudaine, rapide, récurrente et stéréotypée (APA, 2015). Le tic est d'intensité variable selon la période de l'année et même au cours d'une journée. 

Les troubles tics se divisent en trois syndromes :

  1. Trouble tic provisoire
  2. Trouble tic chronique
  3. Syndrome de Gilles de la Tourette

Tableau clinique

La localisation, la fréquence, la complexité, le nombre et la sévérité des tics fluctuent selon les personnes au cours de leur vie. On constate que les tics chroniques varient selon l'anxiété, le stress, l'excitation, la frustration, l'ennui et la fatigue. Dans certains cas, les tics diminuent durant les périodes de sommeil, de relaxation ou de concentration.
 

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et les troubles associés

Le trouble obsessionnel-compulsif est une maladie psychologique qui se manifeste par des obsessions et des compulsions (comportements/rituels). Les obsessions sont des pensées ou des images mentales qui surgissent à répétition et qui sont difficiles à chasser de l'esprit. Les obsessions peuvent générer beaucoup de détresse, de peur, de malaises ou du dégoût.

Depuis 2015, selon la classification du DSM-V,  ce trouble n’est plus considéré comme étant une phobie. Ce trouble est caractérisé par :

  1. des obsessions : des idées persistantes et récurrentes qui perturbent l’individu et entraînent de l’anxiété et
  2. des compulsions (comportements répétitifs qui visent à réduire l’anxiété).

D’autres troubles sont associés au TOC :

  1. Le trouble de dysmorphie corporelle
  2. La trichotillomanie (s'arracher les cheveux)
  3. Le trouble d’excoriation (se gratter la peau)
  4. Le trouble d’accumulation compulsive

Le trouble d’accumulation compulsive (TAC)

Le TAC se caractérise par l'accumulation et l’entreposage d'objets en quantités élevées. Habituellement, ces objets ne possèdent pas de valeur perceptible (comme dans une collection).

La plupart des objets peuvent devenir sujets à l’accumulation, mais les plus communs sont :

  • les journaux
  • les revues
  • les dépliants
  • les reçus
  • les comptes
  • les déchets domestiques
  • les cartons vides
  • les aliments en conserve
  • la correspondance et les courriels
  • les meubles
  • les ordures

Les collectionneurs peuvent accumuler plusieurs objets comme des épinglettes, des insignes, des bouchons de bouteille, etc. Un sentiment de fierté face à la collection est aussi éprouvé par le collectionneur. L'accumulation se fait dans un but utilitaire (si un jour j’en ai besoin) et dans un but sentimental (ces objets ont leurs propres personnalités).